Résidence Malraux à Méru – la CLCV obtient gain de cause

L’action des locataires avec la CLCV, ça paye !!

Suite à un contrôle de charges mené fin 2018 et début 2019 sur la résidence André Malraux à Méru dans l’Oise, pour un groupement de locataires déclaré par la CLCV, nous faisons part au bailleur Picardie Habitat (nouvellement CLESENCE) d’un ensemble de contestations s’appuyant sur les lois et décrets en vigueur et qui régissent l’encadrement des charges récupérables. Par ailleurs les locataires ont soulevé de nombreux problèmes dans leur résidence (mauvais état général, chauffage cher et insuffisant, manque de sécurité, …)

Durant l’année 2019, après des courriers envoyés qui donnèrent lieu à des réponses insatisfaisantes ou parcellaires, plusieurs rencontres au sein des agences de Picardie Habitat, le dossier n’a toujours pas avancé.

C’est lors d’une rencontre le 10 Décembre 2019 que nous faisons part au bailleur de notre impatience et d’un certain doute concernant la réalité de leur volonté de réagir et que nous le menaçons de tenir une conférence de presse pour alerter l’opinion publique.

Le 15 Janvier était la date butoir donnée au bailleur qui, en cas d’absence de réponse de leur part, déclencherait la conférence de presse.

Dans un premier temps lors d’un entretien téléphonique avec le Courrier Picard, le 27 Janvier 2020, un premier article parait.

Nous tenons sur la résidence de Méru une conférence de presse le Mercredi 29 Janvier 2020, où nous rencontrons un journaliste du Parisien qui nous offrira une belle couverture sortie dans le Parisien le samedi 1er Février.

Nous tenons une deuxième conférence de presse, le jeudi 6 Février 2020. Faute d’avoir une salle dans la résidence à Méru, nous accueillons dans nos locaux de Creil deux journalistes, l’un du Courrier Picard et l’autre, de Oise Hebdo.

C’est donc le 7 Février que sort le second article du Courrier Picard, et le 12 Février pour Oise Hebdo.

Nous faisons part des contestations présentées sans succès au bailleur à qui nous avons demandé l’annulation de certaines factures que nous avons identifiées comme hors du cadre des charges récupérables selon le décret 87-713. Nous rappelons le grand laxisme de la société ISTA lors de l’installation des compteurs d’eau qui avait donné lieu à des inversions de compteurs entre certains locataires qui payaient la consommation de leurs voisins. D’autre part l’eau a été facturée aux locataires deux fois moins que le prix du distributeur suite à une erreur d’inattention du bailleur qui allait facturer un nouveau rappel de charges s’ajoutant aux rappels sur les années 201 et 2018, les provisions étant sous évaluées et inchangées depuis 2015. Toutes ces fautes de gestion on conduit à étrangler les locataires avec des charges cumulées souvent aussi élevées que le loyer principal.

Fort de cette visibilité médiatique, le bailleur Clésence réagit très vite en nous proposant une date de rencontre le lundi 10 Février. Nous avions convenu d’un ordre du jour pour permettre au bailleur de préparer ses réponses. C’est ainsi qu’à l’issue de cette réunion, le bailleur annule un ensemble de 13 Factures pour un montant total de 4093 € à répartir entre 40 logements. Il propose également sur la régularisation de l’eau et du chauffage d’un montant total de 6000 €, un geste commercial de 3 300 €, pour ne facturer plus que 2 900 € aux locataires.

Nous obtenons également de la part du bailleur un étalement personnalisé de ces régularisations à ceux qui en ferait la demande. Une ligne à part également apparaitra sur la quittance de loyer du mois de Mars 2020 pour les remboursements.

Le bailleur programme pour le 1er semestre 2019 des travaux de rénovation des parties communes (peintures, sols, éclairage led, panneaux d’affichage pour le groupement de locataires et sécurisation de la résidence)

Le groupement de locataires avec l’appui de l’UD CLCV de l’Oise a su rester uni et déterminé ce qui a permis d’avoir gain de cause.

Jean-Marie Brignon
Vincent Moquet

 

Scan Courrier Picard Jeudi 30 Janvier 2020

Scan Le Parisien 1er Février 2020

Scan-Courrier Picard du Vendredi 7 Février 2020

Scan Courrier Picard mercredi 12 février

Scan Oise Hebdo mercredi 12 février

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *